Chien survit ascenseur accident étouffement que de tomber arbre de 30 pieds

Chien survit ascenseur accident étouffement que de tomber arbre de 30 pieds


charlie

Charlie est un deux-année-vieux mélange Chihuahua qui est secouée par des événements, mais est gong à être très bien.

L'accident qui se est produit dans un ascenseur Maryland a également fait du bon pour la sécurité des personnes et des animaux à partir de maintenant. Avec les nouvelles lois et les exigences de construction mises en application, nous ne pouvons qu'espérer que cela ne se reproduise pas.

"Il pourrait faire partie-chat," a déclaré le propriétaire Nancy Huskey. "Pourrait avoir neuf vies."

La canine timide assise sur les genoux de Huskey, jour après un incident effrayant impliquant l'ascenseur à l'appartement de son propriétaire à des tours de Broadway à Maryville.

«Je ai pris l'ascenseur et la porte fermée, et Charlie ne étais pas avec moi", a rappelé Huskey.

Comme pris à la caméra de surveillance le 19 décembre, Huskey marché intérieur de l'ascenseur de l'appartement garage, pensant Charlie était avec elle à l'intérieur. Les portes fermées, puis, avec Nancy tenant la laisse de Charlie.

Mais le chien était de l'autre côté des portes.

"Je l'ai entendu Yelp," dit Huskey.

L'ascenseur a levé le chien dans l'air, attaché à l'angle des portes de l'ascenseur. Un résident a tenté de libérer la canine étouffement, mais dès que les portes métalliques ouverts, le chien est tombé à environ 30 pieds en bas de la cage d'ascenseur à l'atterrissage.

"Ce est quand il doit avoir glapit, lorsque son col est sorti," at-elle ajouté.

Les équipes de maintenance ont été appelés à libérer le chiot, coincé dans le trou noir. Appareils pris Huskey et sa famille visiblement bouleversée, se demandant si le chien était encore en vie.

"Prié le plus difficile que je ai prié dans ma vie. Ce est comme perdre un enfant,» dit-elle.

Une heure après la chute, technicien Leon Manuel obtenu Charlie à partir de l'arbre, et en dépit de la chute, il a subi quelques blessures.

"Vous ne passe pas par ce que vous vivez encore ..." dit-elle à son amie.

Les techniciens ont dit que depuis l'incident, l'Autorité de logement Maryville a commencé à chercher en capteurs sur tous leurs silos. Les dispositifs arrêteraient tout mouvement se ils détectent quelque chose, comme une laisse, qui se accroche dans les portes.

«Nous avons vu ce qui pourrait être un handicap dans la mesure où un enfant ou d'un autre animal blessé là-dedans," a déclaré le directeur des opérations JR Davis. "Absolument aucune façon tout peut pénétrer ces zones."

Pendant ce temps, Nancy est heureux d'avoir son amie de retour dans ses bras.

"Regardez-le ...« Je suis vivant, je suis vivant! '"